Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2020 6 05 /09 /septembre /2020 08:46
Giordano BRUNO 1548-1600

 

L’habitude de croire

 

 « …L’habitude de croire, dit Aristote à la fin de son deuxième livre de la sagesse, est la principale cause qui entrave l’entendement humain lors de la perception de bien des choses qui sont en elles-mêmes tout à fait évidentes. Combien est grande la puissance de cette habitude, dit-il, la preuve en est donnée par les lois dont la vitalité est bien plus fondée sur des habitudes et des fables infantiles que sur des données qui tombent sous le sens. Car, remarque à ce propos son commentateur Averroès, de même que certains humains peuvent s’habituer aux poisons au point que ceux-ci les réconfortent comme des aliments conformes à la nature, de même ce qui produit sur tous les autres un effet salutaire et vivifiant peut leur devenir nuisibles… »

Giordano Bruno, victime du bûcher de l’inquisition le 17 février 1600.

Evidemment, les habitudes ne sont pas nées d’un état éternel de la société et de la nature.

Mouvement et évolution ne sont encore dans la pensée d’Aristote. Ni la lutte de classe. Ni la dialectique matérialiste, outil aidant à discerner les forces contraire qui dans l’unité agissent sur le mouvement de transformation. Ni l’unité de la personne et de la société, leur autocréation, leurs autonomies relatives et leur dépendance. Ce qui entraine un jugement moral sur la personne et ses actes coupés du contexte de leur mouvement commun avec la société.

Il est à noter que lorsque Bruno s’exprime il a surtout en tête les habitudes de croire de son temps et le poids des dogmes religieux, l’appelant à imaginer, avec l’outil de la philosophie (celui des sciences dures nécessaires n’étant ni à son goût ni à sa portée), d’autres représentations de la réalité de l’univers « local » et de l’univers « global » (1).

Mais on peut étendre évidemment ses remarques à toutes les croyances religieuses ou laïques dont on ne relie pas la renormalisation au processus de la société humaine et aux avancées scientifiques permettant d’entrer sans cesse plus en profondeur dans l’observation de la réalité, sous la surface des apparences.

Plus l’étendue de l’observation, dans le temps et l’espace est grande, plus s’ouvrent nos capacités à affronter les nécessités de subsistances « matérielles et morales » en mouvement et dans notre propre mouvement en relations réciproques, en unité.

Certaines habitudes (2) sont récentes et sont contestées dans des cycles décennaux inégaux correspondant à des transformations sociales quantitatives dans le mouvement long des transformations quantitatives. Une évidence de « non-conformité » avec  une croyance passagère est facteur de confusion. Lorsque de telles confusions se reproduisent ce sont les croyances de longue durée qui deviennent  « non conformes » et un effondrement de croyance qui se produit, mais pas automatiquement une création mentale correspondant aux besoins nouveaux issus des transformations quantitatives de la société appelant tendanciellement à une transformation qualitative, à un saut de civilisation, de mode de production et d’échange en santé remplaçant celui malade parce et à dépasser.

Pierre Assante. 05/09/2020 08:02:42.

(1) « Il est donc d'innombrables soleils et un nombre infini de terres tournant autour de ces soleils, à l'instar des sept « terres » [la Terre, la Lune, les cinq planètes alors connues : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne] que nous voyons tourner autour du Soleil qui nous est proche. » Giordano Bruno, 1584.

(2) Entre deux élections  observées à distance d’un temps relativement décennal  par exemple, ou entre des luttes sociales, leur durée et leur force plus ou moins importantes et résultats plus ou moins importants, observés à distance « décennale » de temps. Le fait que le septennat raccourci à 5 ans ait vu deux fois de suite une non réélection indique peut-être une accélération de l’observation conduisant ou pas à une longue durée de transformation et un aboutissement de transformation qualitative. Spéculation ou analyse ? Ce que contiennent les cerveaux ne se mesure pas avec des appareils de mesure et sont des énigmes que seules des manifestations concrètes révèlent en partie, confirmant ou pas, relativement, des hypothèses, en partie.…

 

VOIR AUSSI :

 

ECRITS

Novembre 2019-Août 2020

Cliquer :

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/09/ecrits-novembre-2019-aout-2020.html

138 pages. 115 articles. 550.000 caractères

 

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche