Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2020 1 25 /05 /mai /2020 10:42

 

« … La reine Guenièvre était la plus belle femme qui fut jamais hors Hélène sans pair et la fille du roi Pellès. Elle était grande, droite et bien faite, ni grosse ni maigre, mais entre les deux, et ses seins bien placés, menus, blancs, serres, soulevaient sa robe comme pomelles dures ; la taille étroite, les reins assez larges pour mieux souffrir le jeu du lit, les bras ronds, longs et pleins, les doigts longuets aussi et les mains fines, enfin si avenante de corps et de membres qu’on y trouvait rein à reprendre. Ses cheveux blonds et luisants comme une coupe d’or, étaient un peu crêpelés, ce qui lui allait bien, et ses tresses, grosses à plein poing, lui tombaient jusques aux hanches. Elle avait les yeux verts et brillants comme un faucon des montagnes, les sourcils bruns et déliés, la chair plus blanche que sirène ou fée, plus tendre que fleur de mai, plus fraîche que la neige qui tombe. Son front était aussi lisse que le cristal, ses lèvres vermeilles comme la rose et un peu charnues pour bien baiser, ses dents claires, riantes, faites au compas ; bref, elle avait l’air d’un ange descendu de la nue. Mais autant elle était belle, autant elle était sage, bien parlante, courtoise, débonnaire et vaillante, de manière qu’on ne pouvait la voir sans l’aimer… » 

 

Ce portrait tiré  de «Lancelot du Lac », n’est certes pas celui d’une libération de la personne humaine, mais pas non plus issu du machisme ancien ni moderne, pur. C’est dire que les aspirations humaines ne peuvent être totalement étouffées et qu’elles peuvent naître objectivement et subjectivement dans d’autres conditions, particulières ou générales.

A la différence de la féodalité et de ses "codes moraux" de chevalerie, le capital ne connait qu'une morale, l'argent, comme le soulignait Marx...

 

L’Empire, l’OC, le Celte, le Roman, ….

et la culture À venir.

 

L’Empire romain d’occident s’écroule au Vème siècle,  miné par les contradictions du mode de production esclavagiste. Salvien de Marseille dans le livre V de son « De governatio Dei » en prévoit, quelques décennies avant, les raisons objectives.

« L’invasion des peuples des clans de culture avancée de l’Europe du Nord et leur rencontre avec la romanité, leur absence de propriété de la terre et de droit romain, vont favoriser l’éclosion d’un nouveau mode de production, la féodalité, dont les chefs de clan-chefs de guerre seront les représentants hiérarchiques.

Après une régression des forces productive, puis leur « redémarrage », l’an Mille à mille trois cents voit leur nouvel essor, dont le besoin de sortir des pouvoirs des « chefs de guerre » locaux, pour organiser la production, et l’exploiter pour quelques-uns, va s’exprimer à travers l’administration religieuse qui en profitera aussi. Les hérésies cathares et autres, prémisses des protestantismes bourgeois et populaire mêlés, contre les corruptions, font partie de ce mouvement.

Les chefs de guerre sont mythifiés puis ces mythes christianisés vont suivre le cheminement de toutes dominations et leurs mythologie, de l’antiquité jusqu’à aujourd’hui, puisque, bien que le mode de production et ses institutions aient bien changes, nous n’en sommes pas encore vraiment sortis. Il y a un fond religieux diffèrent mais commun.

Ce qui est remarquable, pour qui cherche les continuités et les changements, c’est ce qui perdure de Rome, ce qui perdure d’avant Rome de la méditerranée, du christianisme originel, du judaïsme et de l’Islam orientaux, et ce qui naît.

Le sud de la France plus romanisé, mais dont l’occupation barbare est plus légère, crée la première langue vulgaire écrite. Mais tout cela se tient à quelques décennies près. Les troubadours vont exprimer en littérature le nouveau rapport de force entre bourgeoise naissante, féodaux et église qui se tient à la charnière d’une porte clause entre le nouveau et l’ancien. De cet « équilibre » naissent les possibles d’une libération et de prémisses de La Renaissance qui éclora quelques siècle plus trad. Les trobadors vont essaimer dans toute l’Europe et la « défaite du sud » va aider à cet expansion par les fòrabandits vers les diverses cours dont celle d’Angleterre et son Alienor d’aquitaine.

Mais plus extraordinaire encore, les mythes des chefs de guerre, à l’instar des rois mycéniens vont donner naissance aux légendes arthurienne et à la littérature « de Bretagne » fait ressurgir une culture celtes qui avait été écrasée par la conquête des Gaules.

La naissance du « roman », au double sens du mot, même si les œuvres d’origine ont été balayées par la montée de la bourgeoise et son mode de production, le futur nait toujours du passé et le passé en garde toujours la trace.

Certes il s’agit aujourd’hui d’un autre problème culturel, celui de la masse du salariat, de sa qualification et complexification en marche, avec ses avancées te ses reculs, ses essais inachevés dans le « retour de domination des formes ‘intermédiaires’ et ses possibles « explosions », si tant est que puisse naitre de la crise de l’ancien monde et de son mode de production, sa libération productive, matériellement et moralement, objective et subjective.

Pierre Assante. 24/05/2020 17:05:42.

VOIR AUSSI :

LE RECUEIL « L’HUMANITÉ ENTRE DANS SON ADOLESCENCE ». ÉCONOMIE ET ERGOLOGIE. CRISE GÉNÉRALE DU CAPITAL.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>  

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche