Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 10:54

 

La solidaritÉ financiÈre de l’Union EuropÉeNne, face au covid19 est-elle possible ?

EUROBONDS OU fONDS SUR D’AUTRES CRITÈRES D’UTILISATION ET DE GESTION ?

 

La solidarité financière de l’U.E., face au covid19 est-elle possible ?

Certainement.

Face au covid19 et d’une façon généralisée dans tous les domaines du développement des pays et du développement humain « tout simplement ».

L’article 123.2 de la « Constitution Européenne »permet de créer des Fonds alimentés par la BCE pour financer des besoins nationaux, par exemple. Mais nous avons dépassé ce stade. Les mesures d’urgence ont fait exploser, pour l’instant, et jusqu’à quand, les réglementations européennes et nationales, locales à plus forte raison. Ce « jusqu’à quand » veut dire que « l’après » pourra-t-il de nouveau s’y soumettre ou faudra-t-il révolutionner le mode de production et d’échange et ses institutions autoritaires ?

La première réponse de Christine Lagarde, présidente, libérale « par force », de la BCE a été de rejeter la demande des pays du Sud de l’Europe concernant de taux du loyer de l’argent (Spread). Les dettes du Sud sont grevées, aggravées par le taux d’intérêt ; les pays du Nord, l’Allemagne (pas son peuple, le capital) en particulier ayant le taux le plus bas et même négatif (On n’est jamais si bien servi que par soi-même) en fonction des règles libérales, de la concurrence libre et non faussée, qui prête aux riches, puisqu’ils peuvent « rembourser », puisqu’ils créent eux-mêmes la dette des pauvres. Le développement inégal est le levier sur lequel c’est appuyé le capital pour sa domination, dans le colonialisme, comme dans le néocolonialisme et les dominations « modernes » en tout genre.

C’est une règle du capital : la puissance économique dominante impose sa loi, que ce soit pour les Etats, les entreprises petites, moyennes et de tailles intermédiaires écrasées par les firmes multinationales, et ces dernières entre elles, celles qui sont les plus fortes dans le système capitaliste, qui ont le plus fort potentiel en capital. Le capital impose sa loi aussi sur les zones mondiales de développement (1), ce qui explique le comportement de Trump et ses sanctions internationales diverses.  Et avoir le plus fort potentiel en capital veut dire la capacité d’accumuler le capital non en fonction des besoins humains mais du taux de profit, du rapport Profit/Capital (P/C). Nous avons vu comment cette accumulation du capital conduit à la suraccumulation mondialisée et freine et bloque sa propre circulation et donc celle des biens nécessaires à la vie humaine. Nous voyons dans l’éclatement de la crise actuelle l’illustration des entraves à la circulation à l’échange, donc aux besoins humains.

Des économistes italiens de renom ont lancé la proposition insistances d’Eurobonds, emprunts au niveau européen ( de l’U.E.) à usage des Etats et entités de réponse aux besoins, rapidement renommés Coronabonds, puisque c’est dans ce domaine de la santé, des malades et des morts qu’apparaît l’urgence des besoins. Cette proposition a suscité le refus des pays du Nord, exprimé violemment par les Pays-Bas, « porte-parole » de la finance et de l’exportation des konzerns. Des excuses ont suivi, assorties de la proposition de prêts destinés à la crise sanitaire, financière, économique et « tout simplement » de production. Reconnaitre une crise de production serait reconnaître une crise du système. Mieux vaut pour les médias et les pouvoirs qui les dominent mettre tout sur le dos du covid19, ça évite de faire monter les protestations contre le système, et étouffer les solutions remettant en cause le critère  capitaliste d’investissement du rapport P/C. A quoi il faut lier le droit à la Sécurité d’Emploi et de Formation sans quoi il n’y a pas de réponse durable aux besoins par la production humaine et celle de la personne dont elle dépend (2).

Nous avons déjà dit la proposition de révolutionner ce critère par celui du rapport de la Valeur Ajoutée/Capital Matériel et Financier qui équivaut à augmenter la part des richesses produites destinée au réinvestissement industriel, agricole et social, culturel.

Certes les aides d’urgences sont à prendre, mais rien ne remplacera des critères permettant un progrès de la quantité et de la qualité de production. Et cela pour la reconstruction et le développement humain d’après crise, mais dès à présent. Pas d’autre réponse durable sans cela.

C’est en quoi les propositions d’Eurobonds n’ont rien de révolutionnaire, et même ressortent de l’économie bourgeoise orthodoxe la plus conservatrice. S’ils étaient mis en œuvre il faudrait bien leur donner un usage qui évite le gaspillage financier, les détournements parasites, et par la même occasion des efforts et du travail humain, de la solidarité et de l’efficacité de nouveaux critères en fonction direct des besoins sociaux, des besoins humains, leur développement-complexification.

L’Union Européenne, l’U.E. peut être et doit devenir une entité de regroupement démocratique des efforts des peuples qui la constituent, nationaux comme immigrés. L’isolement nationaliste est le contraire d’une mondialisation humaniste, démocratique qui ne peut reposer que sur une transformation du système, et des critères économiques du système sur lesquels repose la production matérielle et morale de survie et de développement en qualité de l’espèce humaine, de sa conscience, de sa créativité en santé.

Pierre Assante.05/04/2020 10:10:54.

(1) à laquelle résiste la Chine dans son propre développement capitaliste régulé, sorte d’immense NEP.

(2) propositions de la commission économique du Pcf.

 

Cliquer ci-dessus

Le Recueil "20 thèses" :

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25) : 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >>

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche