Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2020 2 03 /03 /mars /2020 08:34

 

dans l’analyse du système économique, les deux pôles sont production et consommation.

Cette scission entre production et consommation est particulière à l’espèce humaine.

 

« …Le système anthroponomique de régulation humaine et sociale est un système de transformation (T) entre le système de reproduction matériel et social et le système des primates anthropoïde. Et cette double entrée est très différente d’une vulgate soi-disant matérialiste économiciste du système de regénération. Il y a toutes les systémiques des primates et bien sûr, c’est entre ces deux systèmes (le rôle de la reproduction matérielle est tout à fait décisif, mais non dans une vision unilatérale) que se trouve la regénération humaine.

Ensuite, j’ai insisté sur les quatre moments des deux systèmes en appuyant aussi sur le fait que dans l’analyse du système économique, les deux pôles sont production et consommation. Cette scission entre production et consommation est particulière à l’espèce humaine. Le fait qu’il y ait des moyens matériels de production, fait qu’il y a un pôle de production séparé de la consommation, alors que les animaux sont en prise directe sur la nature extérieure. C’est cette scission production/consommation qui est constitutive en quelque sorte de la production matérielle des êtres humains et entre les deux se situent les intermédiaires circulation, répartition de produits. La question est alors posée : y a-t-il pour l’anthroponomie différents moments ? Je dis oui, je suis plus hypothétique sur la polarité.

Il y aurait quatre moments qui sont : le moment parental, le moment du travail, le moment politique et le moment de l’information (qui correspond au cycle de vie, de la naissance à la mort ; parce que, l’information, c’est essentiellement les morts. Et c’est parce qu’il y a mort qu’il faut réinformer, c’est cela la regénération humaine. Elle est sociale et informationnelle. Il y a aussi changement des systèmes, en effet un système n’est pas éternel. D’ailleurs on voit mieux l’aspect non conservateur quand on parle d’une vision systémique plutôt qu’une vision structuraliste, parce que l’opération de transformation est au cœur du changement. Par définition, puisque c’est une transformation, déjà cela définit un changement. Il n’y a pas seulement invariance parce que les sorties sont différentes des entrées. La transformation  introduit un principe de changement fondamental duquel découlent tous les changements. Y compris il faut considérer une nouvelle entrée, malgré les invariances, de nouvelles sorties et finalement une mise en cause de l’opération elle-même, du type d’opération  et donc tout le système de sa structure, de sa régulation. Même s’il y a toute une crise systémique qui peut être à l’intérieur du système pour le transformer jusqu’à être dépassé par un autre système.

Il n’y a pas une linéarité dans ces changements. Il y a un double aspect : d’une part un aspect de récurrence, c’est-à-dire en quelque sorte que l’on peut revenir en arrière. On passe d’une économie archaïque essentiellement non marchande à une société marchande : l’antiquité esclavagiste dans sa forme classique ; et ensuite de nouveau une économie essentiellement non marchande, donc i y a un aspect de récurrence, on revient en arrière avec l’économie seigneuriale, féodale, puis de nouveau une économie capitaliste qui est à nouveau marchande, mais beaucoup plus marchande que l’économie de l’antiquité esclavagiste. Ainsi il y a à la fois récurrence et irréversibilité, c’est-à-dire que l’on ne revient pas complètement en arrière… »

Paul Boccara. « Neuf leçons sur l’anthroponomie systémique » Delga, 2017.

 

Unir en philosophie les dÉcouvertes

anthroponomiques et ergologiques ?

 

Unir en philosophie les découvertes anthroponomiques et ergologiques est peut-être de l’ordre d’unir la théorie ondulatoire et la théorie corpusculaire en physique…

Ce serait en fait une alliance économie-ergologie ?

Remarque absurde ou insensée ? Peut-être ou peut-être pas…???

J’en prends pour témoin, à tort ou à raison cette citation de Paul Boccara, Boccara parmi les nombreuses de ce blog, suivant aussi celles d’Yves Schwartz dans d’autres articles, dans laquelle s’exprime il me semble le continu et le saut qualitatif, la « ligne », le logique et le discret, l’instant et la durée de la vie humaine, de la personne et de l’entité humaine collective, de la génération, et la continuité, les normes, les dénormalisations-renormalisations, les déadhérences conceptuelles, le miroir des actes humains sur eux-mêmes, la double anticipation, l’auto-création de la conscience de la nature sur elle-même qu’est la fonction créatrice matérielle du NOUVEAU, le novum idéel et matériel réciproques par conséquence, par la pensée humaine.

Pour parler "plus concret", sans simplifier, peut-on par exemple dissocier analyse pluridisciplinaire des situations de travail et crise systémique de suraccumulation-dévalorisation du capital ?,  des pôles production et consommation de l'économie induisant le pôle ergonomique de la gestion du schéma dynamique à 3 pôles, les uns résultant des autres en unité. Production consommatrice et consommation productrice, selon les termes de Marx dans l'Introduction à la critique de l'économie politique de 1857 qui pour moi, quelles que soient les découvertes ultérieures des économistes marxistes, décrit incroyablement bien les mouvements de l'humanité à travers sa production.

Éclectisme de ma part ou tentative maladroite, inutile et sans sens, de mise en relation ?

Mes excuses aux  chercheurs des deux champs, si cette réflexion leur paraît ou est abusive…

 

Schéma personnel à partir des concepts ergologiques d' Yves Schwartz.

 

LIEN SUR LE RECUEIL « 20 THÈSES »

Et l’alliance économie-ergologie

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 10........

Les débuts du blog :

http://pierre.assante.over-blog.com/page/119

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche