Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2020 2 31 /03 /mars /2020 13:41
Notre outil commun à rapprocher

« LEÇON » DE CONFINEMENT N°6.

 

Dans le dÉveloppement des forces productives du travail, les conditions objectives du travail, le travail objectivÉ, ont besoin de croÎtre par rapport au travail vivant.

 

« …Le fait que, dans le développement des forces productives du travail, les conditions objectives du travail, le travail objectivé, doivent croître par rapport au travail vivant  – proposition à vrai dire tautologique, car que signifie force productive croissante du travail, sinon qu’il faut moins de travail immédiat pour créer un produit plus grand, et que, par conséquent, la richesse sociale s’exprime de plus en plus dans les conditions du travail créées par lui-même – ; ce fait, donc, apparaît du point de vue du capital, non pas de telle sorte que l’un des moments de l’activité sociale  – le travail objectif – devienne le corps de plus en plus puissant de l’autre moment, le travail subjectif, vivant, mais au contraire  – et ceci est important pour le travail salarié – que les conditions objectives du travail acquièrent, face au travail vivant, une autonomie de plus en plus gigantesque, qui se manifeste par leur extension même, et que la richesse sociale se présente face au travail comme puissance étrangère et dominatrice dans des proportions de plus en plus fortes. L’accent est mis, non pas sur le fait d’être objectivé, mais sur le fait d’être rendu étranger, aliéné, dessaisi, de ne pas appartenir au travailleur, mais aux conditions de production personnifiées, c.-à-d. sur l’appartenance au capital de cette énorme puissance objective qui a dressé devant le travail social lui-même comme l’un de ses moments. Dans la mesure où, du point de vue du capital et du travail salarié, la production de ce corps objectif de l’activité a lieu en opposition à la puissance de travail immédiate  – où ce procès d’objectivation apparaît en fait comme procès d’aliénation du point de vue du travail ou d’appropriation par autrui du point de vue du capital – cette distorsion et inversion est effective  et non pas simplement pensée, simple vue de l’esprit chez les travailleurs et les capitalistes… » (1)

Karl MARX. GRUNDRISSE. Page 790. Editions Sociales. Les essentielles. MAI 2011.

Avant de penser que c’est du blabla, mettre son cerveau sur la table et puis lui faire observer l’humanité, la terre et ce vaste univers dans ce qu’il nous apparaît, avec nos sens et nos outils, leurs limites, leurs mouvements en procès, et malgré tout leurs capacités communes et collectives, ici et maintenant.

Pierre Assante. 31/03/2020 13:06:50.

(1) J’ai essayé de faire correspondre par une même couleur un ou deux éléments des phrases, pour les rendre peut-être plus faciles. Je ne sais si c’est réussi… ni si j’en suis capable…

 

Cliquer ci-dessus

Le Recueil "20 thèses" :

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25) : 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >>

 

Cliquer ci-dessus

LA PENSEE MARX. I. II. III. IV.V.VI. ECRITS 2016-2017.

 OUVRIR

 

ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/03/la-pensee-marx-i.ii.iii.iv.v.vi.ecrits-2016-2017.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25) : 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche