Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2020 2 07 /01 /janvier /2020 21:45

 

REFLEXION ITALIENNE 4.

Le ralentissement du temps universel et relatif.

 

Le Temps, c’est l’espace dans lequel se forment les mouvements. Celui de l’univers dans lequel nous vivons, notre corps, notre société, notre conscience.

Le ralentissement du temps c’est l’expansion de l’espace de mouvement, du mouvement global.  Concrètement,  universellement, « le temps passe de plus en plus lentement ». Ce qui n’a rien à voir, à priori, avec une sensation opposée, celle du vieillard.

Certes ce ralentissement n’est pas perceptible à l’échelle d’une société et du mouvement du corps-soi  dans cette société. Cette affirmation corrobore, il me semble, une conception relative du temps si on la met en correspondance avec l’expansion de l’univers depuis le « bigbang ».

Mais il peut être démontré scientifiquement par des mesures allant au-delà des perceptions immédiates du corps.

C’est d’ailleurs sans doute la raison de notre « hâte du futur » inscrite dans notre génétique, elle-même inscrite dans le mouvement de la "partie" de l’univers, la partie du temps dans lequel nous vivons en tant qu’espèce humaine au moment historique d’un aujourd’hui au sens le plus large qui soit. Et la raison de notre course à la subsistance dans ce qu’elle a d’énigmatique, qui nous fait « hâter le temps » alors qu’il « ralentit » à l’échelle universelle, mais si lentement pour nous....

La grossièreté de notre perception n’est qu’apparente, c’est la grossièreté de nos savoirs et de  notre conscience qu’ils forment, qui la nie, alors que lorsque notre course légitime à la satisfaction des besoins en complexification et en développement nous voile la contradiction dialectique avec le temps long, le temps bref, et son ralentissement global.

C'est justement l’expansion de l’univers dans lequel nous vivons qui nous ouvre la possibilité de son appropriation, alors que notre conscience débile, au sens de faible, nous fait penser le contraire, c'est-à-dire que plus l’espace à conquérir est grand, moins il serait accessible.

Dans le même ordre de développement, la croissance de la productivité qui permet l’accumulation des richesses et de moyens de leur usage  pour la satisfaction du développement des besoins de complexification de l’individu et de l’espèce et de ses capacités d’appropriation, va de pair avec l’intuition du ralentissement du temps et l’expansion de l’espace en unité d'existence.

Que les capacités d’appropriation héritent à cet instant ici et maintenant du besoin de subsistance de l’individu dans l’espèce, et de sa « privatisation » ne contredit pas, mais résout la contradiction historique de besoins sociaux globaux, permet de s’approcher de la résolution de ces besoins et de dépasser l’appropriation privée par une accumulation quantitative et sa transformation qualitative, le communisme.

L’intérêt de Churchill pour les sciences et leur usage par l’humanité lui faisait dire, de mémoire,  « Il ne faut pas une société de scientifiques, mais des scientifiques pour la société ». Le grand homme dans cette formule résumait ses idées élitistes de classe, dans une période historique où elles allaient contribuer à battre le nazisme, mais ne préparaient pas directement la transformation qualitative des rapports sociaux et du mode de développement de l’humanité, part de la nature et de l’univers en développement.

L’accélération de l’histoire et le ralentissement du temps sont sans doute une contradiction générale sans doute insoluble, à la différence des contradictions dans cette contradiction qui le sont, de l’univers dans lequel nous vivons. L’accélération relative de l’histoire dans sa relation dialectique avec le temps global ralentissant relatif, va de pair avec celle de la conscience humaine, part de la conscience de la nature sur elle-même, en développement et en complexification, du moins tant qu’il permet, l'état du moment de cette conscience de trouver les solutions à ce développement et complexification en unité.

Pierre  Assante. 6 janvier 2020.

 

LE RECUEIL "Le 5 Décembre": Cliquer

 

ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/12/le-5-decembre-2019.recueil.html

******

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche