Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2020 1 06 /01 /janvier /2020 17:55
ASSISI. Temple de Minerve et Tour Communale

 

RÉFLEXION ITALIENNE 3.

C’est le marxisme qui affirme le mieux l’individu, je crois, dans l’état présent de l’humanité.

L’extension des connaissances scientifiques a tendance à se fier mécaniquement aux capacités techniques nouvelles d’investigation. Ainsi le « retour » à Spinoza, dont la rupture avec son milieu social conservateur crée la sympathie, contient aussi la vision déterministe issue de la prise de conscience des multiples causes qui semblent aboutir à un seul et unique effet, un seul et unique évènement micro ou macro. Il y a coupure dans cette vision entre le processus individuel et le processus social.

Georges Lukacs dont l’œuvre finale fait référence à l’unité des processus ontogénétiques et phylogénétique, a mis, en bon marxiste, au cœur de sa réflexion l’être social, l’ontologie de l’être social.

Pour Marx, si l’état des forces productives déterminent de mode de production et l’organisation sociale au sens large qui y correspond, il n’est pas question que les résultantes possibles soient uniques, prédéterminées mécaniquement. Au contraire, il y multiplication des possibilités, « dans le cadre sans mesure » d’une résultante. Il ne s’agit donc pas de déterminisme mais de causalité, ce qui contredit l’accusation de négation de l’individu de la part du marxisme comme du neomarxisme.

Paradoxalement on trouve chez des croyants, l’exemple de Calvin en étant le plus évident, mais c’est loin d’être une exception, y compris de la part de milieux progressistes revendiquant la justice sociale, l’idée de la personne prédéterminée, de l’individu prédéterminé. Augustin lui-même laisse une fenêtre bien étroite au libre choix de la personne par rapport au choix divin. C’est la conséquence évidente à mon avis d’une conception figée des nécessités, de la nécessité, d’un rapport immuable  de l’homme avec la nature et la négation de l’intervention humaine sur la nécessité, l’anankè  grecque, et donc la négation de l’autocréation de la nature et l’autocréation de l’homme  par l’homme. Cette idée et celle de la soumission de l’homme à un état présent immuable vont ainsi de pair.

Finalement c’est le marxisme qui affirme le mieux, dans l’état présent de l’humanité, l’individu. Prigogine à juste titre affirme et le sens de la flèche du temps et la multiplication des bifurcations dans la transformation de l’entropie …. Il n’est cependant pas possible de transposer mécaniquement le processus « matériel »,  au sens de la physique,  au processus social.

Ce  dernier est issu des causes et effets contenues en relations dialectique, en interactions processuelles, dans l’état antécédent. Mais est aussi et en unité un moment nouveau du processus matériel, qui contient une, des autocréations dans l'autocréation globale de la nature et l’invention consciente de l’homme sur lui-même dans sa transformation de la nature. Cette autocréation humaine s’effectue en fonction de ses besoins en développement et complexification par le TRAVAIL et les outils du travail que crée le travail. Le travail constitue l’activité humaine,  l’autocréation humaine,  y compris sous sa forme aliénée dans le capitalisme, forme actuelle de l’appropriation du produit et des gestes du travail de l’autre, de l’usage inégal de soi par l’autre,  et de son besoin incontournable de dépassement-abolition de la vente-achat de la force de travail.

 Certes il ne s’git pas d’assimiler la conscience humaine à une conscience finie de la nature, ce qui nierait la vision affirmée de l’homme en tant que conscience en mouvement, en processus de la nature sur elle-même, processus commun de la conscience et de la nature, dont elle est une partie en unité, unie organiquement, fonctionnellement.

Certes il ne s’agit pas de conclure à l’inutilité des interrogations existentielles et de toute autre interrogation, et à la clôture de l'énigmaticité dans laquelle nous vivons, celle du travail entre autre et de l’activité humaine générale et ses besoins de résolution progressive, théorique et pratique ensemble, mais à sa prise radicale et progressive de maîtrise infinie.

Il y une convergence entre l’idéalisme religieux et l’idéalisme matérialiste déterministe, tous deux finalement mécanistes, pour nier l’autocréation humaine. La négation de la négation hégélienne mise pieds sur terre et non marchant sur la tête, c’est la positivation des capacités humaines dans leur univers restreint comme global, et leur mouvement de transformation commun.

La question du choix reste majeure dans la pensée humaine puisqu’elle ouvre la porte aux possibilités positives, celles qui développent en complexifiant, en unifiant, en condensant. Il y a dans cette affirmation quelque chose qui semble s’approcher d’un concept déterministe, j’en conviens. Mais qui tente d’aller au-delà parce qu’elle contient l’intuition et la connaissance empirique en constitution scientifique d’une réalité en mouvement qui s’affirme depuis Héraclite, Epicure, Lucrèce et tant d’autres. Cette affirmation collective, confuse ou plus précise, pour ne pas dire commune aux deux sens du mot, avance pour en arriver aux balbutiements de la société dont le marxisme constitue l’éclaircie historique en confirmation dans le XXIème siècle de la mondialisation  numérique, de la production et des échanges « matériels et moraux », et que les luttes sociales millénaires confirment dans leur extension et leurs contenus de vie humaine accomplie dans son temps imparti. 

Pierre Assante. 1er janvier 2020.

 

LE RECUEIL "Le 5 Décembre": Cliquer

 

ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/12/le-5-decembre-2019.recueil.html

******

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche