Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2020 4 23 /01 /janvier /2020 10:42

 

Chronique de Pierre IVORRA. 

L’humanité, 22 janvier 2020.

 

Tisser autrement la toile.

 

Internet, aujourd’hui, à l’ère du capitalisme mondialisé et financiarisé, c’est la jungle, un terrain d’affrontement où les plus forts dominent. Derrière les sourires amicaux délivrés par les uns, les facilités offertes par les autres, on devine les traits de Big Brother, une formidable entreprise de captage et d’assujettissement de l’information, des relations interindividuelles et marchandes, des savoirs et des pouvoirs. Et la toile n’est encore que l’un des volets de la révolution numérique entamée. Les principaux artisans de ce bouleversement technologique sont de grands groupes capitalistes états-uniens, qui dominent à Wall-Street, notamment ceux que l’on appelle les « Gafam » : Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft. Ils dictent leur loi tant dans la recherche en ligne, que dans le commerce Internet, les systèmes d’exploitation et les plateformes. La maîtrise du numérique conforte l’omnipotence militaire de Washington, facilite l’intrusion des grandes entreprises technologiques de la Silicon Valley dans des secteurs aussi divers que la culture ou la santé. Comme l’affirme un film qui revient à la mode, l’empire américain est certes en déclin, mais il a encore de beaux restes.
Cette puissance a son talon d’Achille. Elle s’est établie pour une bonne part grâce à la puissance d’attraction du dollar qui a donné aux Etats-Unis la possibilité de capter une bonne part de l’épargne et de la création monétaire mondiales. Cet accaparement s’est fait cependant sous l’impulsion de critères spéculatifs, d’une soif inextinguible d’enrichissement, sous l’égide de la rentabilité financière et de l’accumulation de capitaux les plus effrénées. Cela a certes permis à ces multinationales de financer et d’assurer un certain développement des capacités humaines mais celui-ci se fait de manière très sélective, en laissant de larges fractions des populations du pays et de la planète sur le bord de la route et même dans les ravins.
L’émancipation d’une telle sujétion justifie à elle seule la nécessité d’une coopération européenne qui ne pourra parvenir à créer des solidarités et des partenariats sur le continent et à travers le monde qu’en procédant tout autrement. Elle doit viser au développement de tous les individus, sans discrimination ou privilège, ce que la croissance financière du capital ne saurait permettre. Et cela nécessite de mettre en cause la domination du dollar, de mettre en œuvre des financements partagés portés par des critères émancipés de la rentabilité financière. Nôtre siècle sera-t-il celui de cette émancipation ? C’est aux peuples d’en décider.


LE RECUEIL "Le 5 Décembre" : Cliquer

ici

https://pierreassante.fr/dossier/RECUEIL._LE_5_DECEMBRE_2019..pdf

*******

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

"ECONOMIE ET ERGOLOGIE"

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche