Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2019 7 22 /12 /décembre /2019 19:20

 

QUALITÉ DE LA VIE HUMAINE

ET

MESURE DU TEMPS DE TRAVAIL.

Ulysse nous salue...!

 

Tant que les forces productives ne se seront pas affranchies dans l’échange, de la mesure du temps de travail et que la détermination de la valeur d’échange dans la production-consommation de masse en dépendra, une nouvelle qualité des conditions de vie ne sera pas possible. Cela peut s’appeler, pour le dire d’une autre façon, développer jusqu’au bout les valeurs sans dimension.

Ce qui a permis aux classes dominantes des modes de production et d’échange passés, avant le capitalisme, de progresser en qualité dans leur consommation, c’est justement qu’elle ne reposait pas sur cette mesure.

La consommation des ultras privilégiés du capitalisme qui singent ces classes sociales passées, perd elle-même en qualité. Malgré leur opulence, c’est un recul de civilisation pour eux aussi.

La qualité dépend de la possibilité de l’homme producteur de produire indifféremment de cette mesure. C’est d’un processus dans ce sens que dépend la qualité et la santé de l’humanité. La qualification est  liée à la capacité de produire sans cette mesure et du processus pour atteindre cet objectif de nouvelle civilisation en santé pour tous. Tout le reste n'est que robinsonnade !

Les progrès quantitatifs de la consommation de masse se fait au détriment de la qualité de la consommation de masse. En même temps ce sont les progrès quantitatifs de la consommation de masse qui permettent d’ouvrir, avec l’explosion quantitative de forces productives, les possibilités de s’affranchir de la mesure de la valeur par la mesure du temps de travail, de la valeur marchande par les capacités de forces productives de s’affranchir de cette mesure et par la même occasion de la vente-achat de la force de travail qui va de pair, au profit de l’activité libre de production, d’invention et d’auto-projection-création du développement humain dans l’univers.

Le mode de production capitaliste en régulation et en tentative de régulation plus avancée de la Chine, malgré la guerre économique du capital dominant à laquelle elle doit faire face et répondre, se trouve devant deux possibilités réelles. Ou un dépassement de la mesure, auquel les théoriciens du PCC commencent à faire allusion, d’une façon sans doute hésitante et imprécise, mais révélatrice de ce qu’une régulation et une possible sortie de crise de suraccumulation-dévalorisation du capital, telle que préconisée par les propositions de Paul Boccara et de son « école économique », rend accessible, de façon progressive et radicale. Cependant devant les défis auxquels se trouve confrontée l’humanité pour produire en santé et en rapport avec son milieu terrestre dans lequel il est une composante, une question de rapidité se pose urgemment.

Les bons choix sont à la portée de l’humanité. Y accèdera-t-elle ? Il s’agit de passer de la mesure abstraite du travail par la mesure du temps de travail moyen social nécessaire à une production, à une capacité productrice le permettant. La révolution numérique mise au service des besoins sociaux ouvre cette possibilité.

Travail abstrait, valeur de la plus-value plus valeur du capital variable, et travail concret, sont en contradiction avec une cohérence et une santé entre travail prescrit et travail réel. La distance naturelle et énigmatique entre les deux, est poussée dans notre système à la déqualification du produit et de l’homme producteur, qui s’accroît sans cesse avec l’accroissement de l’accumulation capitaliste, et le  paroxysme actuel de la suraccumulation-dévalorisation du capital qui conduit  à cette déqualification et au blocage progressif de l’échange par-dans la circulation de sang de ce système : la circulation obsolète du capital dans son corps vieilli.

La « qualification d’élite minoritaire » dans la masse des populations du monde, illustre le retard entre les possibilités de développement humain et l’arriération relative dans laquelle l’humanité vit, l’arriération du système économique et social, l’arriération du mode de production et d’échange A-M-A’ confiné à l’échange A-A’, dans sa monstrueuse et mortifère financiarisation sans mesure, telle dans la masse de l’échange.L'abolition réelle et actuelle de la mesure "naturelle" du système dans l'immesure de la financiarisation, va de pair avec le besoin de son abolition générale.

Ulysse nous salue...!

Pierre Assante. 22 décembre 2019.

**************

LE RECUEIL " Le 5 décembre 2019 ": Cliquer

ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/12/le-5-decembre-2019.recueil.html

*******

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche