Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2019 2 05 /11 /novembre /2019 07:53

 

REPRISE de cohÉrence et d’objectif.

 

L’avancée de ce siècle ressemble à celle du Talon de fer. Mais peut-être suis-je plus romanesque que scientifique, malgré 30 ans passés dans un laboratoire de physique de pédagogie élémentaire, après avoir gouté de la condition ouvrière. London en tant que romancier faisait avancer sa fiction ultra rapidement. Le temps humain et le temps de la société humaine, il les a rapprochés, c’est une méthode  du conte, une méthode qu’on utilise pour les enfants et les grands enfants que nous sommes tous, pour éveiller l’esprit à plus de profondeur de compréhension, mais ce n’est qu’un premier pas.

La puissance physique et mentale du capital, l'idéologie et l’idéalogie qu’il impose et les capacités de résistance pouvant mener à son dépassement ressemble à la lutte de David et Goliath, mais au moment de son déroulement, pas à sa fin hypothétique.

L’Europe ressemble dans le monde à la Grande Grèce dans l’Empire romain. Sa dépendance aux "gafam" américaines et son incapacité de prendre exemple sur les gafam chinoises (l’exemple de ce secteur n’étant qu’un exemple parmi tant d’autres) en témoigne. Cette puissance avancée, passée et divisée, paralysée, bien qu’importante, dans la contradiction d’un système qui l’a affaiblie dès avant l’heure de la crise générale mondiale du capital actuelle, n’a apparemment pas les ressorts pour se mettre en avant d’une marche au progrès dans l’immense et terrifiante et pourtant pleine d'espérance, bataille mondiale d’une ampleur inimaginable qui se déroule.

La Chine, son parti communiste qui a choisi une sorte de NEP (1) mondiale puissance 10 pour lui permettre un développement ne peut échapper lui-même à la crise de la baisse tendancielle du taux de profit et au besoin de dépasser le système capitaliste dans laquelle elle et sa « NEP » existent. C'est une loi du système sans laquelle le système n'existerait pas et qui pourtant le condamne. L’humanité entière est liée étroitement dans le système en crise.

Lagarde a initié sa mission à la BCE par un éloge du ministre Schäuble, bourreau d’Athènes s'il en est, dont la politique économique est liée à l’ignorance profonde des causes profondes de la crise comme aux ambitions qui vont de pair. Tout ce qui fait la conviction de l’une et de l’autre, c’est de poursuivre sur les rails de l’économie politique classique du capitalisme mise à la sauce mondialisée, numérisée. C’est-à-dire de renforcer les décisions et les actes du capital qui contiennent la crise. « Qui contiennent la crise », car c’est une question d’appartenance intime, une unité entre le système et sa crise. Lagarde est une incarnation parmi tant d’autres de cet état de Grande Grèce  dans l’Empire Romain que constitue notre Europe ou plutôt celle de L’UE pour être plus précis, bien que le reste de l’Europe ne soit pas épargné par cette état.

La rivalité nationaliste Inde-Chine est tout aussi dramatique dans le jeu de la guerre économico-militaire de Trump, qui est simplement la guette du capital dominant en perte de vitesse, et de force surtout, la vitesse n’étant pas une référence quand le monde a besoin d’un « moins mais mieux ». Les pays « émergents » dont la puissance s’est affirmée se trouvent freinés dans leur élan non seulement par cette guerre, mais par la crise générale du capital qui en est la cause première.

La croissance, est encore et toujours une croissance essentiellement quantitative, parce qu’une croissance qualitative ne peut se développer que dans un système d’échange et de production, de gestion de l’humanité qualitativement nouveau. C’est pourtant à travers cette croissance quantitative que peut se construire ce nouveau. Le ralentissement de la croissance tend à affecter les services en Chine aussi, malgré les choix de développement des services, à la différence de leur massacre ici et maintenant. Cela veut dire que la capacité de développer, ce qui peut permettre une autre orientation radicale et progressive que celle de l’accumulation capitaliste, est menacée.

A travers la difficulté d’un autre développement que crée la guerre du capital dont d’approfondissement est induit par celui de la crise du système, la question du non-abandon d’une visée communiste et son renforcement prend pour le processus humain une importance vitale. Certes, l’existence d’un parti communiste en chine est capitale dans les conditions propres à notre époque, la répartition des puissances dans le monde, mais c’est l’ensemble d’un mouvement communiste, quels qu’en soient ses choix importants d’apparence, et sa renaissance qui devient cruciale, vitale. Et la question de la "démocratisation de la Chine », question à ne pas négliger évidemment, dépend des conditions du progrès humain généralisé, dont d’une organisation du travail, de la production répondant aux besoins et à la vie en croissance et en complexification, et pas seulement de la Chine. L’idéologie petite bourgeoise croît pouvoir transposer, greffer son cerveau, qui est celui un moment historique, à tous les moments historiques et à toutes les personne dans le moment historique. Sa « démocratie », est gérée par un souci d’inégalité qui lui profite, ou plutôt qu’elle pense lui profiter, ce qui n’est pas le cas puisque toutes les populations sont touchées par les « progrès » de l’inégalité. Car pendant que la vente-achat-vente’ de la force de travail généralisée sous toutes ses formes anciennes et nouvelles, aggrave sans cesse l’insatisfaction des besoins matériels et moraux en développement de toute l’humanité, l’alliance objective, si ce n’est subjective sans en avoir conscience, de la petite bourgeoisie avec l’extrême minorité qui maîtrise l’usage et le mouvement du capital, bêle et ne résout rien, au contraire.

Le Talon de Fer est bel et bien une réalité. Notre aspiration à la liberté et à la démocratie élargie à la production aussi. Cette aspiration ne peut être résolue que dans un développement qualitatif des forces productives. La maîtrise politique de la finance et la promotion de cette maîtrise dans les luttes ouvrières, des salariés, et populaires, est un passage obligé pour atteindre ce développement quantitatif, qualitatif et condensé. Il n’a pas de croissance qualitative sans la condensation qui se produit à l’instar de la formation du « contenu systémique » en mouvement progressif du cerveau qui conduit au développement individuel et social du savoir et à la conscience opérative sur le règlement des conditions de la vie, de la survie et le développement de l’humanité sur cette terre et dans l’univers.

Pierre Assante. 5 novembre 2019.

(1) Après la guerre civile et le "communisme de guerre", la révolution d'Octobre tentait de s'orienter vers une économie mixte développant des forces productives ouvrant la voie à leur auto-transformation qualitative et à une gestion sociale progressiste et démocratique généralisée. Mais les choses n'ont pas été poursuivie dans ce sens en Russie.

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche