Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2019 3 09 /01 /janvier /2019 05:50
______________PARIS 2005

PREVENIR LA VIOLENCE ?

 

Il devrait être compréhensible que les pauvres relativement aux et dans les sociétés les plus riches soient à « l’avant-garde » des protestations contre les effets d’un système social obsolète et entraînent autour d’eux de multiples mécontents et mécontentements. Cette protestation  interclassiste peut être porteuse de prises de conscience possible, mais non automatiquement acquise, sur les causes de la maladie sociale et sur les remèdes à y apporter. Mais aussi porteuse de son contraire, l’exploitation de la colère par le capital pour la détourner dans le sens de ses intérêts en attendant d’adapter pour un temps le système à l’évolution des forces productives, entre autre aujourd’hui la révolution numérique et sa prise en compte par les individus dans les entités locale et globale de production et d’échange tout en développant l’armée de réserve des actifs mis sur la touche de la production et du progrès social, et en contenant toute action libératrice opérationnelle. Enfin il est clair qu'au-delà des "pauvres de l'intérieur", l'immigration qui réclame aujourd'hui l'hébergement deviendra une pression mondiale pour le confort commun à tous les hommes, et la violence qui peut en découler risque d'être autrement dramatique qu'aujourd'hui.  

L'adaptation du capital à sa crise, par la modernisation  numérique, l’automatisation libératrice d’une part croissante des contraintes humaines dans la production des biens et la reproduction sociale élargie, se heurte à ses propres lois de "fonctionnement", à la baisse tendancielle du taux de profit qui limite et borne tout projet et sa mise en pratique. Dans le même temps, et en rapport dialectique avec la crise du système, le despotisme du système et de ses institutions ne peut que se renforcer. 

Toute adaptation du capital est porteuse d’aggravation de sa crise mais sa crise elle-même en tant que révélatrice des limites du système porte à terme les possibilités de transformation qualitative en santé de la vie humaine dans son univers. La révolution devra dissocier taux de profit et investissement productif. Et bien sûr apprendre à gérer toutes les activités humaines, la société, dans ces nouvelles conditions de progrès. Il n’y a aucun espoir de développement humain en santé sans effort et sans créativité, sans liberté non formelle, abstraite, mais comme mouvement de la société et des humains. La société et son mouvement, sa vie, les rapports sociaux, les rapports des humains entre eux, qui la constituent.

Pierre Assante, 9 janvier 2019

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 101 102 103

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche