Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2019 7 20 /01 /janvier /2019 17:10
Jeunes responsable du PCF, l'avenir !

LE CERVEAU EST UN OUTIL QUI PEUT NOUS EMMENER LOIN ET HAUT. MAIS IL PEUT ETRE AUSSI UNE PRISON POUR LES IDEES ET LES CORPS si....

Le cerveau est un outil qui peut nous emmener loin et haut. Mais il peut être aussi une prison pour les idées et les corps, pour le corps-soi pensant et agissant, pour l’activité humaine matérielle et morale en unité, productrice et consommatrice, la production consommatrice, au même titre que les contraintes sociales physiques, s’il n’est pas entrainé socialement à dénormaliser, renormaliser, accroître et condenser et dépasser sa production et ses acquis. La condition de la libération de la personne, du dépassement social, relatif et progressif  de l’anankè, de la nécessite physique et sociale, est celle de la libération de tous en rapport dialectique, celle de la société. La transformation qualitative brutale peut être aussi destructrice que son contraire, l’immobilisme relatif mortel, mais dans ces deux cas la transformation qualitative n'est pas atteinte, c’est un essai non transformé de la transformation précédente, des normes antécédentes, avec ses drames et ses douleurs accrues (1). « Populismes opportunistes », révisez Hegel et Marx !

Pierre Assante, 20 janvier 2019.

(1) Il n’y a pas de production sans consommation et vice-versa. C’est un même mouvement. En produisant on consomme et en consommant on produit. Rappel de la métaphore de la plante et de son processus de renouvellement, de la croissance consommatrice et productrice de la plante, de son processus qui implique une production qui consomme et une consommation qui produit, sa vie. Consommation productrice et production consommatrice. Rappel de l’image des deux personnes l’une tendant un objet, l’autre de la monnaie. Il n’y a pas de vente sans achat, pour la marchandise « force de travail » aussi. Celle qui tient l’objet tient aussi un produit de l’activité de production en amont et celle qui tient la monnaie est en train de pratiquer le circuit généralisé de distribution en aval, de consommation, d’échange qui va rejoindre en cercle fermé ou plutôt en spirale, le cycle élargi de la vie sociale, de la vie humaine. Et pour ce qui est du système capitaliste, la circulation élargie du capital comporte la circulation de ses tares propres, tout en assurant jusqu’à un certain point la circulation vitale. Circulation de sa tare : la suraccumulation-dévalorisation du capital stérilisant la circulation à terme s’il n’y a pas transformation qualitative du système. Mettre des garrots successifs aux membres malades d’une mauvaise circulation pour y injecter après le garrot des liquidités elles-mêmes malades n’a jamais sauvé un corps. Ce n’est qu’un palliatif illusoire auquel le capital et ses "contestataires à la Proudhon" l’aidant objectivement à cela, procèdent. Satisfaction des besoins sociaux, production, services sociaux vont de pair. La production, et l’économie en dernière instance, est l’origine de ce mouvement de circulation vital.

Pierre Assante. 20 janvier 2019

Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 101 102 103

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche