Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 décembre 2018 3 26 /12 /décembre /2018 06:17
36 ans déjà... ___________

 

L’ECONOMIE POLITIQUE A ETE SUPPLANTEE PAR UNE COMPTABILITE ETROITE ET SOPHISTIQUEE.

Mais l’existence d’un renouveau démontre l’existence des réserves d’alternatives.

(Suite de l'article du 24 décembre auquel elle est intégrée)

 

(ATTENTION, ce texte comme les autres, contient une publicité du serveur. Poursuivre la lecture au-dessous après la pub).

 

L’économie politique, ses grands créateurs, des économistes anglais aux économistes marxistes ont été supplantés par une comptabilité étroite et sophistiquée s’appuyant sur toutes les technologies  numériques utilisant mathématiques et algorithmes mises au service de cette comptabilité. C’est le triomphe d’un praticisme quotidien borné au détriment des idées. C’est le règne de la gestion de l’argent au détriment de la production et des besoins vitaux de l’humanité au moment même où l’humanité pourrait se libérer d’une part des contraintes des subsistances  immédiates et envisager une véritable prospective de développement de ses qualités propres : la pensée issue du travail, la conscience issue de la pensée, sa place en tant qu’espèce dans le mouvement de complexification de la nature. La bourgeoise arrive au bout d’une idéologie conforme à ses buts : l’action quotidienne d’accumulation de l’argent comme but unique généralisé, le capital monopoliste mondialisé numériquement informationnalisé, globalement financiarisé. C’est sa « morale » et son mode d’être.

 

Le 27 mai 1943, quelques « utopiste illuminés » diraient nos praticiens d’aujourd’hui se jugeant  très concrets, imaginaient, dans la noirceur de la clandestinité d’un pays occupé par les nazi,  décidaient lumineusement d’unir les mouvements de résistance, chasser l’occupant, créer les lois sociales qui sont les nôtres depuis la Libération. C’était la création du CNR. Certes ils se sont appuyés ensuite sur le débarquement allié qui s’est appuyé lui-même sur la formidable bataille de Stalingrad, sans doute une des plus monumentales et tragiques de l’histoire de l’humanité, qui a marqué un recul déterminant des armées nazi dont la majorité des divisions se trouvaient en Union soviétique, remarque qui ne constitue pas un éloge du stalinisme, mais d’un peuple et des idées sociales et de résistance qu’il portait, autonomément du pouvoir en place.

La différence entre un praticisme quotidien et la construction permanente du processus humain, car c’est une construction permanente et non un acquis éternel figé, c’est que les humains usent de leurs idées, de leurs analyses du processus dont on ne perçoit la réalité qu’après coup, pour pouvoir le poursuivre. Sinon le processus s’arrête plus ou moins lentement, plus ou moins vite et meurt.

 

Le praticisme quotidien étroit est devenu la philosophie des masses humaines. En ce sens on peut croire que le capital a gagné la lutte de classe, comme l’affirment certains maitres de la finance pendant que d’autres le pensent tout bas sans le dire en s’en réjouissant. Mais c’est à mon sens une erreur, même si ils ont réussi à renverser le rapport de force de la Libération, car cette inversion se retourne contre eux et précipite leur crise, certes sans issue immédiate apparente. Cependant les réserves d’alternative qui n’apparaissent pas existent bel et bien sinon la mort du processus aurait déjà eu lieu. L’emballement des fièvres protestaires de toutes sortes répondant aux conditions de vie matérielle et morales aggravées par la crise du capitalisme, qui ne montrent pas de cohérence en matière de projet tout en posant des questions partielles pertinentes concernant les moyens immédiats de vivre, illustrent cette philosophie et pose la question d’une nouvelle révolution philosophique.

Révolutions philosophique et économique sont liées. Et la révolution d’aujourd’hui ne peut être celle des Lumières et d’une bourgeoisie en quête de droits et d’égalité face à une aristocratie freinant et bloquant le développement des forces productives, mais une révolution ergologique, du rapport de l’activité avec l’organisation de l’activité, dans sa complexification, son infinie diversité.

Un usage de soi en santé par la société est un usage de soi par soi se fixant consciemment la satisfaction des besoins collectifs dont dépendent les besoins individuels.

 

Quant à la révolution économique, l’existence d’un renouveau contenu dans les progrès des analyses économiques néomarxistes dans le Parti Communiste dont le dernier congrès, malgré ses limites, a affirmé une présence dont Paul Boccara et les économistes de la ComEco qui poursuivent son travail  sont porteurs, démontrent l’existence des réserves d’alternatives, affirmées par Yves Schwartz, et des possibilités de leur investissement pratique et théorique dans la société au fur et à mesure que toutes les tentatives libérales de sortie de crise auront fait la démonstration de leur impuissance et de leurs échecs.

 

Pierre Assante. 26 décembre 2018

 

Pierre Assante, 24-26 décembre 2018.

http://pierre.assante.over-blog.com/2018/12/100-intellectuels-s-engagent.une-catharsis-liberatrice-emanant-de-ces-cheminements-est-possible.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 101 102 103

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche