Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2018 7 16 /09 /septembre /2018 22:54

 

Article de Paul Boccara, cliquer sur l'image

Article déjà publié le 11/09/2018

 

Paul BOCCARA, Cahiers du Communisme, Avril 1982.

Article sur une analyse économique et politique

de Paul Boccara de 1982

 

« CASSANDRE ET LE PROGRAMME »

 

Les forces productives actuelles de ce début de XXIème siècle permettraient déjà une production de quantité et de qualité libérant l’être humain d’une grande partie des activités contraintes de la vente-achat de la force de travail, et un développement qualitatif nouveau de toute l’humanité.

Le système économique, le capitalisme financiarisé, mondialisé, ne peut le permettre, ses lois de « fonctionnement » y sont opposées. La critique marxiste et néo marxiste de l’économie politique le développe. Et nous l’avons développé ici dans de nombreux articles.

L’humanité contient potentiellement les moyens de transformation du système.

Mais sortir des rails de l’habitude et de l’intrication mondiale de l’état actuel des choses demanderait une catharsis explosive, du local au mondial, en passant par le pays et l’Europe, possible dans la mesure où la relation entre la crise et les solutions à la crise entrent en rapports progressif et radical de conscience suffisants.

C’est peut-être hélas les « progrès de la pénurie » relative ou absolue qu’induit la crise qui peut être le déclanchement de la catharsis ?

A mon retour du Forum social de Firenze, sur mon journal syndical, 2002, j’évoquais un peu cela, soulignant à la fois l’insuffisance des salaires directs et le besoin de développement du salaire différé des services publics et de l’aide à l’investissement productif, et le développement des moyens qu’il peut permettre.

Pietro INGRAO, le seul dirigeant de premier plan du PCI s’étant opposé à la sa dissolution et nommant la « nouvelle » création : « LA COSA », la chose, y était présent au Forum de Florence, déjà bien âgé mais déclarant quelques années après « Indignarsi non basta », 2011, « s’indigner ne suffit pas », en réponse à l’air du temps, qui a peu changé aujourd’hui sur le fond, et à Stéphane Hessel en particulier.

Je me permets de mettre en relation cette intervention de Paul Boccara de 1982, en lien,  période d’un gouvernement de gauche à participation communiste (1), où la question de la transformation sociale posait la question d’un autre type de gestion de l’économie pour sortir de la crise et aller  vers un autre mode de production et d’échange permettant le développement de la société et de la personne dans ses multiples et diverses activités…

Ces choses « irrésolues » trouveront résolution : apprendre, enseigner, agir…

1981-1983 : galop d’essai ou chant du cygne ? Ni l’un ni l’autre.

« …L’apprentissage de cette pratique, bannissant la délégation de pouvoir, le renvoi à demain des problèmes, l’opposition systématique, suppose une reconversion –déjà amorcée- qui s’apprendra par l’expérience. Mais cela pose en tout autre terme le problème de notre activité à l’entreprise –c’est en définitive là que se modifie jour après jour le rapport des forces entre le mouvement populaire et le capital-, de l’action des communistes au sein du mouvement syndical et des associations. C’est aussi prendre la mesure de la dimension autre qu’il faut donner à notre travail de masse en direction de la classe ouvrière dans sa diversité, mais aussi des femmes, des jeunes, des employés, des ITC, des intellectuels et des ruraux…

c’est s’attaquer résolument au fossé que nous avons constaté entre le haut niveau des solutions nécessaires et les possibilités réelles dans les conditions politiques d’aujourd’hui de rassembler les forces populaires nécessaires sur les solutions… » (2)

S’attaquer résolument au fossé que nous avons constaté entre le haut niveau des solutions nécessaires et les possibilités réelles dans les conditions politiques d’aujourd’hui de rassembler les forces populaires nécessaires sur les solutions, c'est ce que propose, à mon sens, dans le contexte d'aujourd'hui, en 2018, et à juste titre, parmi les 4 textes soumis au vote des 4, 5, et 6 octobre pour la base commune du congrès du PCF de novembre, le texte "POUR UN MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE DU XXIème SIECLE" (3)

Pierre Assante, 11 septembre 2018

(1) L’analyse économique et les solutions économiques proposées par Paul BOCCARA et les économistes communistes en 1982, alors que le gouvernement à majorité socialiste (Parti Socialiste mitterrandien) comprenait des ministres communistes.

Lire ce texte, sur ce lien : https://pierreassante.fr/dossier/BOCCARA_1982.pdf

(2) André Lajoinie, extrait de l'éditorial pour les Cahiers du Communisme, avril 1982, et suite au 24ème congrès, dont j’ai aussi les textes, y étant abonné.

(3) POUR UN MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE DU XXIème SIECLE :

http://pierre.assante.over-blog.com/2018/07/en-direct-sur-le-site-pour-un-manifeste-du-parti-communiste-du-21eme-siecle-avec-les-dernieres-nouvelles.html

_________________________________________________________________________

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 101 102 103.

* 31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche