Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2017 7 26 /11 /novembre /2017 16:58

SCIENCE OU DOGMATISME ?

PROGRES SOCIAL : Envisager un processus et les mesures concrètes d’un processus

Il existe une tendance humaine actuelle à confondre démarche scientifique avec dogmatisme ou sectarisme et à la mépriser.

Celle aussi à dire « c’est compliqué » avant d’avoir fait l’effort d’essayer de comprendre.

L’inégalité de développement des savoirs chez les individus n’est pas uniforme, il touche une activité ou une autre, mais jamais toutes les activités, sinon l’inégalité de savoir serait celle d’un mort. Tous nous participons à l’activité de la société, dans son cœur et ses marges, paradoxalement.

La confusion entre démarche scientifique et dogmatisme, sectarisme est un sectarisme à l’envers,  frère ennemi du sectarisme « à fleur de peau » et l’effet d’une ignorance dans un ou plusieurs domaines, ignorance qui n’est ni congénitale ni définitive, il suffit que les conditions de vie et d’apprentissage se modifient pour qu’une motivation au savoir non possédé se révèle.

Les « couches moyennes » (en tant que couches sociologiques, non en tant qu’individu) qui se sont ralliées à l’idéologie du capital pour vivre, survivre et tirer quelques avantages de ce ralliement relatif (1), plus ou moins profond, ne sont pas encore au point de se poser ces questions d’inégalité de développement des savoirs et surtout ne voient pas encore clairement le détachement que les inégalités sociales provoquent chez les couches les plus subalternes.

Si nous ne sommes pas capables de prendre les mesures politiques pour imposer des mesures économiques sur la finance dirigée par les maîtres de l’usage mondial financiarisé et numérisé du capital, nous finirons dans une société à la Zardoz (Voir Zardoz sur internet), avec ce que cela comporte de menaces déjà en cours, en développement, sur le déroulement d’une vie qui pourrait être de paix et de progrès, étant paisible et passionnée à la fois. Une société à la Zardoz est une société où seules les couches « supérieures » prennent part à la vie de la cité, ses conforts et ses savoirs avant d’être submergées par la vague des « barbares subalternes ». Zardoz est une fiction, mais la métaphore est instructive et prête à penser à quoi faire pour ne pas en arriver là où à s’en rapprocher jusqu’à créer les conditions d’un blocage du processus social. Ce qui est valable pour une société est valable pour un parti, microcosme des tares et problèmes de la société, à résoudre.

Et surtout les couches moyennes ont besoins d’apprendre ce que les couches subalternes connaissent bien : il n’y a pas de progrès sans conflit, petit et grand, il n’y a pas de réalité et de mouvement sans lutte des contraires, lutte qui peut prendre un caractère plus ou moins violent, plus ou moins civilisé. Les conflits et leur résolution dans une société humaine ont pour centre et en dernière instance, les subsistances nécessaires à la vie humaine, donc la production de ces subsistances.

C’est donc au cœur de la production que se situent et les conflits et les résolutions des contradictions, des forces contradictoires dans leur unité. Dans une société capitaliste, où seule une part donc de la société décide de l’usage du capital et des choix qui en découlent dans la vie quotidienne et dans le futur de l’humanité, c’est bien entre le capital et le travail qu’a lieu la lutte en dernière instance, et sans oublier les autres luttes ; et entre les classes sociales, pas les couches sociales qui « naviguent entre ces contradictions », que les contradictions doivent se résoudre par la disparition du capital et du salariat dans une société connaissant d’autres et nouvelles contradictions, mais ayant éliminé l’existence de classes antagonistes, problème de notre temps à résoudre à condition d’y croire et d’agir en fonction de cette conviction.

Le dogmatisme ne tient pas dans cette formule mais dans une volonté de résoudre les contradictions sans en envisager le processus ni les mesures concrètes dans un processus.

Des propositions existent pour procéder à un tel processus, propositions à expérimenter, à rectifier, revenant en arrière, avançant de nouveau, pour en assurer le succès, toujours provisoire mais effectif, pour en assurer la vie et le développement dans des formes supérieures et en mouvement incessant de l’organisation sociale, travail, institutions, culture.

La volonté du capital de s’attaquer de plus en plus fortement aux revenus moyens pour monter son taux de profit en crise de suraccumulation de capital peut –rien n’est automatique- favoriser un renversement d’alliance en faveur d’une alliance de ce couches moyennes avec les couches les plus subalternes, avec au cœur de cette alliance le rôle du travail et du salariat, dans un processus de transformation sociale en santé; ou au contraire renforcer les deux tendances actuelles de radicalisation à l’extrême droite combinée au détachement de la population de la gestion de la cité.

Une loi de Sécurité de l’Emploi et de la Formation tout au long de la vie, complétant et renforçant la Sécurité Sociale de  1947, et des mesures puis des institutions politiques de réorientation et de régulation de l’usage du capital peuvent entamer un processus de transformation sociale en santé comme formulé plus haut, dépassant radicalement et progressivement, plus ou moins rapidement l’échange Argent-Marchandise-Argent’ plus, son paroxysme de suraccumulation de capital dans la nouvelle révolution scientifique et technique numérique. Ce n'est pas la révolution scientifique et technique numérique qui crée la crise, c'est son usage par le capital; de même pour la croissance laquelle peut être transformée qualitativement, à l'instar de la métaphore de la miniaturisation-multiplication des ordinateurs et de celle du processus cérébral naturel de "condensation" du mouvement de formation des systèmes de concepts créés par l’activité, le travail.

Pour progresser dans la connaissance des remèdes possibles à la crise économique, de société et de civilisation, il est utile de lire les ouvrages de Paul Boccara sur les théories de la crise de suraccumulation et dévalorisation du capital, sur les nouveaux critères de gestion, sur la sécurité d’emploi et de formation.

Un ouvrage de Denis Durand « 7 leviers pour prendre le pouvoir sur l’argent » en reprend les principes et les développe dans le contexte social actuel et en fait un projet de programme économique et politique.

Pierre Assante, 24 novembre 2017

(1) De mémoire le dessin humoristique de Wolinsky "J'appelle ceux qui ont un peu à s'allier avec ceux qui ont tout contre ceux qui n'ont rien !"

_______________________________________________________________________

QUELQUES RECUEILS ET LIENS :

 

« PHILO », Le corps, Choix de 7 articles philosophiques  extraits du blog avec dates : ici

http://pierreassante.fr/dossier/LE_CORPS_Receuil.pdf____________________________________________________________________________________________

JOURNAL juillet-août 2017  : ici

http://pierreassante.fr/dossier/JOURNAL_juillet_aout_2017.pdf

___________________________________________________________________________________

*Essai sur LA PENSEE MARX : ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2017/02/la-pensee-marx-i-ii-iii-iv.html

_________________________________________________________________________________________

*Site de la Revue Economie et Politique : http://www.economie-politique.org/

_____________________________________________________________________________________

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

____________________________________________________________________________________

* 31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche