Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 07:54
Notes d'OULIANOV sur HEGEL
Notes d'OULIANOV sur HEGEL

DIALECTIQUE. Notes personnelles à décrypter....et développer plus tard....

-

1) La représentation de la représentation de la représentation……, ainsi « fonctionne » notre intuition, l’intuition qui va permettre de normaliser, dénormaliser, renormaliser nos systèmes de concepts en processus, les systèmes, le système de liens cérébraux en constitution, normalisation-dénormalisation-renormalisation particulières et générales ininterrompues, et en interactions sociales, unies.

-

La vision, l’auto-vision en miroir de nos actes n’est pas seulement un renvoi en miroir d’images à l’infini, mais un renvoi en miroir des mouvements observés, du mouvement observé, créant sa représentation, une espèce de « reflet », mais aussi de « double » de l’existant externe, le corps-soi constituant aussi l’externe existant, l’interne inclus dans l’externe.

-

Cet infini renvoi de mouvements en miroir s’arrête pour nous aux capacités propres de notre « microscope cérébral », dans l’infiniment petit comme de notre « télescope cérébral » dans l’infiniment grand. Cependant l’état du mouvement des liens cérébraux constitués confine à un mouvement de synthèse qui rapproche de l’infini.

-

Comme l’on dit espace-temps, l’on ne sépare pas l’espace du temps, c’est « l’espace temps ». De même j’use de la représentation du réel qu’est le mouvement-matière où les deux termes ne sont ni séparés ni hiérarchisés, mais désigne une « chose », c'est-à-dire le réel et son mouvement dont le mouvement psychique fait partie autant que le minéral ou le biologique supportant le mouvement psychique-social. Psychique-social, encore une unité constituée ontogénétiquement et phylogénétiquement.

-

Ainsi on peut constituer des appellations-figures de représentations du réel, de son mouvement et de son « double psychique », qui est plus qu’un reflet, qui est l’écho rendu d’une unité de mouvement dont il fait partie.

-

2) Propositions de « vocabulaire-composé » :

-

espace-temps,

mouvement-matière,

espace-temps-mouvement-matière

psychique-social,

espace-temps-mouvement-matière-psychique-social,…

-

…qui en somme ne font que nommer un processus où il manque malgré tout le concept de l’instant-devenir et l’instant-infini, bien difficile à saisir dans l’état de notre microscope-télescope cérébral-social, état de l’espèce humaine, état de la société dans l’état de son processus ici et maintenant.

L’ici et maintenant étant lui-même un état, un existant particulier dans le mouvement-durée-général.

-

3) La métaphore de cette réalité qu’est le cycle-spirale de l’arbre-fruit-graine-arbre est la plus parlante que je connaisse pour illustrer la continuité et la transformation qualitative que la dialectique permet de nous représenter. (Ne pas oublier que quelquefois l’arbre meurt ou le fruit pourrit. La question de la santé est donc essentielle !!!...)

-

Cette continuité-saut peut s’appliquer à chaque instant du processus de pensée-société-corps-soi.

-

Une des plus formidables illustrations de l’unité et des contradictions dans le mouvement, le processus de la nature comme de la société et de la société dans la nature, est fournie par le titre de l’ouvrage d’Ernst-Bloch, « L’athéisme dans le christianisme ». Il aurait pu inverser les termes si cela n’avait pas réduit apparemment le champ au seul christianisme.

Cette contradiction « athéisme dans le christianisme », montre bien la capacité de dépassement possible que le mouvement social, le mouvement de l’humanité en tant que conscience de la nature sur elle-même, contient. Ce dépassement est abordé dans les manuscrits de 1844, et il habite l’œuvre économique de Marx, dans les concepts de dépassement du système social, ses rapports économiques-religieux, et les rapports dépassés qui peuvent en être, leur dépassement, non leur destruction, le système religieux contenant à la fois les intuitions sur l’être, la nature et la société, et les rapports de domination de l’état existant de la société du moment-cité-marchandise.

-

La dialectique, cet « outil-microscope-télescope » observateur des mouvements, du mouvement nous permet d’aller aussi loin que possible dans les allers-retours vers l'infini de la vison en miroir de ces mouvements. Les « niveaux » d’épistémicités comme les « niveaux » d’ingrédients de compétence sont des exemples de visions en miroir qui perfectionnent sans cesse une expérience et une connaissance de l’activité et la pratique qu’elles permettent. Ces approfondissement micro et macro que nous devons à Yves Schwartz (1), comme beaucoup de concepts ergologiques contenus dans cet article, et auxquels il faut adjoindre la représentation tripolaire de l’activité sociale, de l’activité humaine, dont chaque pôle peut être la négation de la négation des deux autres, autrement dit leur résolution et le processus de dépassement du mouvement des trois lorsque le mouvement de chacun en interaction conduit à un « saut » dans la continuité, dans le processus global, la transformation du « système ».

-

Je crois que lorsque Bertel Ollman nous dit : « …Je dirai que sans une compréhension adéquate du rôle que joue l’abstraction dans la méthode dialectique, et privés de la souplesse que donne la philosophie des relations internes pour effectuer les abstraction d’extension, de niveau de généralité, et de point de vue nécessaire, la plupart des interprètes de Marx ont tout simplement construit des versions de ses théories qui souffrent jusque dans leur forme (c'est-à-dire dans les abstractions de base) des mêmes rigidités, focalisation inappropriée, et unilatéralité que Marx a dépistées dans l’idéologie bourgeoise… », il nous donne en creux, en négatif ce que l’on peut mettre en positif en partant non de ce qu’un état ne permet pas, mais de ce qu’un état permet.

-

Le « vocabulaire composé », faute d’un vocabulaire synthétique employé dans cet article frôle sans doute « l’erreur composée ».

Evidemment pour que naisse et devienne majoritairement opérationnel un nouveau vocabulaire, une transformation qualitative du vocabulaire, il faut aussi un autre type de société, un autre système social lui correspondant, en interaction dialectique. Nous n’en sommes encore qu’à construire assez avec difficulté une société-témoin conscient d’un processus inconscient social général.

-

La pensée a la matière comme support et est matière elle-même, affirmation à laquelle il faut adjoindre qu’il n’y a pas de pensée sans société, comme il n’y a pas d’être social sans matière-mouvement dont il est constitué et dont il constitue une partie, en interaction, en tant qu’unité particulière dans l’unité globale de la matière-mouvement. La matière existant autour de moi existe indépendamment de la conscience que j’en ai, mais ma conscience peut agir sur elle avec les outils du travail, au sens large, de l’activité, de la transformation que l’homme applique à la matière.

Ce en quoi l’idée de dieu n’est pas étrangère, ni ne sera détruite mais dépassée. Pas étrangère, mais limitée dans le moment processus social lui correspondant.

-

« L’idéalisme intelligent est plus près du matérialisme intelligent que le matérialisme bête. Idéalisme dialectique au lieu d’intelligent : métaphysique, non, développé, mort, grossier, immobile au lieu de bête ». Note des cahiers philosophiques de Vladimir Oulianov.

-

Pierre Assante, 21 décembre 2015

-

(1) Ces commentaires et points de vues n’engagent que moi-même et non les auteurs cités….Voir le précédent article, "Du rôle que joue l'abstraction". (P.A.)

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche