Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 09:56
CRITIQUE MARXISTE DE L'ECONOMIE POLITIQUE ET CRITIQUE ERGOLOGIQUE......Mécanisme et capitalisme ou progrès ?

Contre l’idéologie du capital, contre l’idéologie de mort sociale qu’elle contient. Pour un humanisme marxiste de développement « physique et moral » libéré de l’échange en capital

*

C’est ce qu’au côté de la critique marxiste de l’économie politique, souligne la critique marxiste le l’organisation individuelle et collective de la production et de l’échange, critique à laquelle contribue l’ergologie, que les ergologistes en aient conscience ou non.

*****

*****

Finalement, on peut « considérer » les outils créés par l’homme et qui prolongent son corps comme « quelque chose » d’organique dans la mesure où ils deviennent partie prenante de intégrée à son activité.

*

Qui peut nier que la pensée est le produit du corps-soi, c'est-à-dire de l’activité sociale de l’individu de l’espèce humaine et de la société humaine en rapports dialectiques, en coopération et aussi en une contradiction qui fait partie de cette coopération ?

*

Qui peut nier que les outils, et l’outil « pensée numérique » n’est pas intégrée, intriquée à la pensée, l’activité nerveuse, neurologique, psychologique et musculaire du corps-soi ?

*

Qui peut nier les capacités accrues de la pensée que l’usage de cet outil permet ?

*

En ce moment, j’écris et je fais (relativement) la correction par le computer, il y a une fusion non organique, mais quelque chose qui s’en rapproche et qui me permet de rédiger cet article. Et cet exemple est bien peu à côté de la recherche en mathématiques, physique, biologie etc. et les techniques « globales » de productions et d’échange informationnalisés….

De là à penser que l’homme puisse créer des outils « supérieurs » à lui-même capables de faire progresser autonomement puis indépendamment de lui la conscience de la nature sur elle-même que produit le processus de la pensée, il n’y a qu’un pas.

*

Mais franchir ce pas voudrait dire s’affranchir de cette mécanique malgré tout grossière que sont nos machines informatisées les plus perfectionnées, et transformer nos techniques mécaniques encore rudimentaires en techniques « nano-biologiques » et plus dont les «composants » ont des performances bien supérieures, dans lesquelles agissent des « particules bien plus fines », des relations immensément plus nombreuses et diverses, infinies à notre niveau.

**

Ainsi nous retombons sur la vie humaine et son processus, ce qui peut rassurer notre culture profonde, religieuse comme laïque développée, c'est-à-dire au sens que peut en donner le processus imaginé par la pensée Marx et son humanisme qui lie développement de l’individu au développement de la société.

*

Mais outre ce côté moralement rassérénant, loin d' être suffisant au point de vue de la raison, c’est bien dans un mouvement de la conscience qui dépasse l’idéologie mécaniste et ses réalisations que nous pouvons confier le développement et la paix, …et c’est à un mécanisme idéologique de pensée unique que développe le système de l’échange capitaliste que nous pouvons confier la guerre, la destruction et la mort…

*

Il y a, comme l’ont noté dès le XIX° siècle Marx et Engels, et bien d’autres après, convergence entre le christianisme originel et le communisme (non grossier, non mécaniste), car l’un a porté la critique de la société marchande adolescente, et l’autre les éléments de connaissances scientifiques et philosophiques à la société marchande en obsolescence, les deux contenant bien sûr, à l’état latent mais niés et aliénés les éléments de la mise en commun nécessaire au développement « physique et moral » humain post-marchand.

*

Aujourd’hui, c’est à une mise en commun généralisée que procède le capitalisme monopoliste d’Etat social mondialisé et informationnalisé. Mais la contradiction entre la propriété privée du capital et cette mise en commun généralisée est encore bien plus grande que du temps de Marx et elle devient invivable.

*

Invivable au sens des conséquences sur les incapacités de vivre une vie humaine, sur les incapacités de rendre cohérente la production et l’échange avec le développement des besoins physiques et moraux de la femme et de l’homme.

Invivable au sens ou toute l’activité humaine, et en premier lieu le travail producteur nécessaire à la vie humaine, est aliénée à la productivité du capital, son renouvellement élargi au détriment du renouvellement élargi de la vie humaine et de son milieu vital.

*

C’est ce qu’au côté de la critique marxiste de l’économie politique, souligne la critique marxiste le l’organisation individuelle et collective de la production et de l’échange, critique à laquelle contribue l’ergologie, que les ergologiste en aient conscience ou non.

*

En cela, la critique de l’économie politique capitaliste et la critique de l’organisation tayloriste du capital réactualisée dans la globalisation capitaliste mondialisée vont de pair.

*

La crique de l’idéologie mécaniste et financière, c’est la critique de l’organisation du travail et de l’idéologie de la société du capital, celle qui partant des progrès technologiques et informatiques rejoint des conceptions politiques et religieuses les plus conservatrices, c'est-à-dire les plus réactionnaires du point de vue social !

*

Vive la révolution sociale radicale et progressive, partant de la transformation radicale des institutions financières pour les rendre régulatrices de la circulation du sang du monde-échange humain qu’est le capital sous forme de monnaie, c'est-à-dire transformation de ces institutions en outil d’échange sur la base des besoins et de leur développement.

*

Les besoins de développement de la conscience en étant partie et moteur.

*

La suraccumulation du capital et sa crise qui s’amplifie et menace tous les échanges, n’est pas seulement financière, mais aussi morale. Sa résolution répondra à cette « double et unique » caractéristique.

*

Pierre Assante, 16 janvier 2016

*

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche