Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 07:57
Le fruit inconnu. Roger Frosini.
Le fruit inconnu. Roger Frosini.

Article déjà publié sur ce blog le 9 juin 2015, republié pour son actualité :

*

Valls, Premier ministre français, Renzi, Président du Conseil italien, et Cie en Europe et dans le monde... devraient savoir que leur modernité libérale, au sens du plus rien en commun, tout à l'initiative privée, est ce qu’il a de plus archaïque. Ils ont des savoirs mais ils n’ont pas la capacité de les mettre en cohérence :

*

Valls, Renzi et Cie, jeunes loup de la politique veulent nous faire croire et croient eux-mêmes en partie que les bouleversements du monde, sous la forme que nous connaissons, sous la forme qui se déroule sous nos yeux, sont inévitables.

*

Valls, Renzi et Cie veulent nous faire croire que nous n’avons aucun choix que celui de se résigner aux « mutations » du monde, de son mode de production, des mentalités qui vont avec, c'est-à-dire de l’isolement de l’individu dans la communauté et de sa lutte pour survivre face aux autres, de sa mise en concurrence totale vis-à-vis des autres.

*

L’usage du mot « mutation » a une grande importance dans le déroulement de la mise en condition des salariés à cette concurrence, et de la mise en condition de toute la population. Le mot « mutation » renforce l’idée que nous n’assistons pas à une évolution sur laquelle nous pourrions agir mais à une rupture sans passé du monde dans lequel nous vivons.

*

Mais voilà, le monde dans lequel nous vivons est dans une continuité avec un mode d’échange et de production, et le voile que déploient Valls, Renzi et Cie consiste à masquer cette réalité, consiste à tout changer pour que rien ne change dans les conditions de maintien en pouvoir et en privilège d’une minorité de plus en plus infime des tenants de ce mode de production et d’échange.

*

Le processus de maintien en vie du capital a une loi, celle de l’accumulation. Le capital ne peut vivre sans accumulation (A-M-A’). Dans le même temps son fonctionnement entraîne sa suraccumulation et cette suraccumulation entraîne des entraves à sa circulation, à son accumulation : la boucle est bouclée.... Il doit donc faire « payer » de plus en plus cher à toute la population son renflouement permanent.

*

Certes, dans le même temps, les remèdes provisoires à sa suraccumulation n’ont pas empêché, mais au contraire permis son déploiement impétueux mais relatif, le déploiement des forces productives et une consommation relative par la population des résultats de ce déploiement. Mais l’on voit bien aujourd’hui dans la crise et dans le frein à la croissance, les limites des « remèdes » au système de production et d’échange par la circulation du capital dans chaque objet à acquérir pour assurer notre existence quotidienne et les inégalités abyssales qui se creusent ici et dans le monde.

*

La naissance de nouvelles zones mondiales de production et de développement, qui se sont développées sous la dépendance du mode d’échange du capital et qui restent sous la dépendance de ce mode d’échange, a été un remède à la suraccumulation, mais repose à un niveau mondial, dans les nouvelles conditions économiques et techniques et politiques la question de la suraccumulation-dévalorisation du capital et de ses conséquences sur la satisfaction des besoins humains et la croissance et relance des inégalités ici et dans le monde.

*

Valls, Renzi et Cie devraient savoir que leur modernité est ce qu’il a de plus archaïque. Ils ont des savoirs mais ils n’ont pas la capacité de les mettre en cohérence :

*

L’essentiel de la cohérence du système repose sur la richesse des plus grands groupes financiers et industriels et leur pouvoir sur le monde, sur l’organisation économique, politique, spéculative et militaire du monde.

*

La promotion de « l’auto-entrepreneur », et en général de tout ce qui peut échapper au salariat est une tarte à la crème qui ne peut cacher que la richesse de ces grands groupes est bien basée sur l’exploitation massive d’un salariat de main d’œuvre en particulier et d’un salariat de haute technicité, de gestion et de recherche qui la permet.

*

Valls, Renzi et Cie veulent ne voir qu’une réponse à la crise par un traitement dit « social », c'est-à-dire une répartition de survie à minima à tous ceux que la mondialisation informationnalisée du capitalisme écarte de la production et de la rémunération de la force de travail.

*

Valls, Renzi et Cie doivent apprendre que dans leur vision de la mutation, il y a une continuité, un processus, des nécessités aussi bien sûr, mais sur lesquels on peut agir en introduisant un détournement progressif et radical de la circulation des valeurs d’échange vers les besoins humains, et cela passe par une vraie révolution, celle de la maîtrise du système financier et celle de l’organisation du travail par le salariat lui-même en France, en Europe en tant qu’ensemble cohérent parmi les régions mondiales de production, et dans le monde, tendant à la restitution à l’homme producteur de la maîtrise de la production, à la libération de l’exploitation de l’homme par l’homme (terme pas du tout archaïque) et des contraintes mortifères qui y sont inhérentes.

*

Valls, Renzi et Cie apprendront à leur dépens qu’une autre organisation sociale basée sur une démocratie élargie au producteur, une démocratie du « que, quoi, comment produire » aura raison d’une conception de la modernité qui appauvrit relativement mais surement la personne et la société sur tous les plans, et en particulier le plan de la conscience qui est la condition d’existence première de l’humanité dans la nature qui l’abrite et, qu’en outre l’échange en capital met à mal.

*

Pierre Assante, 9 juin 2015

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche